la Chambre des représentants passe sous le contrôle des républicains

Table des matières

♾️ la Chambre des représentants passe sous le contrôle des républicains

#FREEANNOUNCE | #Chambre #des #représentants #passe #sous #contrôle #des #républicains | #l’actualité

Bienvenue Chez

FREE ANNOUNCE .FR


2022-11-17 02:45:40 la Chambre des représentants passe sous le contrôle des républicains

Le dépouillement des bulletins à Riverside, en Californie, le 10 novembre 2022.

Un peu plus d’une semaine après le vote des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, le Parti républicain a pris le contrôle de la Chambre des représentants après l’annonce, mercredi 16 novembre, de la victoire de Mike Garcia dans le 27e district de Californie offrant au Grand Old Party un 218e siège synonyme de majorité à la chambre basse.

Ce résultat confirme la fracture politique du pays puisque le Parti démocrate est parvenu à conserver sa majorité au Sénat, l’autre chambre du Congrès américain.

Dans l’attente de la fin des dépouillements, huit sièges de la Chambre des représentants n’ont pas encore été attribués, dont six en Californie – dont un assuré aux démocrates –, un dans le Colorado et un en Alaska.

Toutefois, même s’il s’octroie un pouvoir de blocage de la politique de Joe Biden jusqu’en 2024, le parti de droite ne disposera, après le décompte complet de tous les districts, que d’une courte majorité, bien loin de la « vague géante » promise par Donald Trump.

« L’ère de la domination démocrate est révolue »

Cette très mince majorité républicaine à la chambre basse risque d’ailleurs de significativement compliquer sa gouvernance. Le leader du parti à la Chambre, Kevin McCarthy, a été désigné mardi par ses pairs pour briguer le poste de président en remplacement de Nancy Pelosi, mais son avenir politique dépendra d’une élection périlleuse en janvier.

« L’ère de la domination démocrate est révolue », a-t-il toutefois déjà averti. « Les Américains sont prêts pour une nouvelle direction, et les républicains de la Chambre sont prêts à agir », a-t-il tweeté mercredi.

Kevin McCarthy, le leader des élus républicains à la Chambre des représentants, le 15 novembre 2022 au Capitole de Washington.

Avec une Chambre républicaine et un Sénat démocrate, le parti de Joe Biden ne pourra pas faire passer de nouveaux grands projets. Mais ses rivaux non plus. Or, les républicains avaient menacé de détricoter certaines mesures adoptées sous Joe Biden s’ils reprenaient le contrôle des deux chambres. Ils voulaient notamment revenir sur les fonds alloués aux services des impôts pour engager de nouveaux agents, ou sur certaines réformes dans le monde de l’éducation.

Lire le décryptage : Midterms 2022 : suivez l’annonce des derniers résultats sur notre carte interactive

La main tendue de Joe Biden

Ils avaient aussi prévu de s’attaquer au droit à l’avortement ou de légiférer sur les armes à feu, ce qui aurait poussé Joe Biden à faire usage de son droit de veto. Le président américain, qui a félicité les républicains pour leur victoire du jour, ne sera finalement pas contraint de camper sur cette posture défensive. Et devra au contraire user de ses talents de négociateur, hérité de sa longue carrière de sénateur, pour éviter, notamment, une paralysie de l’administration fédérale (le « shutdown »).

« Je vais travailler avec quiconque – républicains ou démocrates – prêt à œuvrer avec moi pour agir », a-t-il déclaré dans un communiqué après l’annonce de la victoire des républicains.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Midterms aux Etats-Unis : les démocrates new-yorkais accusés d’être responsables de la défaite nationale

Mais la main tendue du président risque de se heurter à un mur rouge, la couleur des républicains. Même avec une mince majorité à la Chambre, ces derniers disposeront aussi d’un pouvoir conséquent en matière de supervision, qu’ils ont promis d’utiliser pour une kyrielle d’investigations sur la gestion par Joe Biden de la pandémie ou du retrait d’Afghanistan. Ils pourraient aussi s’en prendre à son fils Hunter, accusé d’avoir utilisé son nom pour faire des affaires en Ukraine et en Chine.

Le parti compte bien exploiter toute potentielle faille démocrate, en gardant en ligne de mire la présidentielle de 2024. Et avec, mardi, sa déclaration de candidature, Donald Trump a lancé une lutte sans merci pour l’investiture.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Midterms 2022 : Ron DeSantis, seul concurrent crédible de Trump chez les républicains pour 2024, réélu en Floride

Le Monde avec AFP


Pour vous :


source : Merci a FREEANNOUNCE.FR puor la Chambre des représentants passe sous le contrôle des républicains

#FREEANNOUNCE.FR #FREEANNOUNCE #FR #FI_PARIS
Merci d’avoir lu cet article : la Chambre des représentants passe sous le contrôle des républicains


De la #France à France au monde

la Chambre des représentants passe sous le contrôle des républicains