Emmanuel Macron souhaite un sommet en 2023 à Paris pour “un pacte financier” avec les pays vulnérables

Table des matières

♾️ Emmanuel Macron souhaite un sommet en 2023 à Paris pour “un pacte financier” avec les pays vulnérables

#FREEANNOUNCE | #Emmanuel #Macron #souhaite #sommet #Paris #pour #pacte #financier #avec #les #pays #vulnérables | #l’actualité

Bienvenue Chez

FREE ANNOUNCE .FR


2022-11-20 22:26:36 Emmanuel Macron souhaite un sommet en 2023 à Paris pour “un pacte financier” avec les pays vulnérables

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #COP27

20h26 : “Le résultat est mitigé.”

Sur France Culture, Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel et président de la COP21 en 2015 en France, a réagi aux conclusions de la à Charm-el-Cheikh (Egypte). Pour lui, “l’aspect positif” est la création d’un fonds d’aide aux pays pauvres, “demandé depuis longtemps pour compenser les pertes et dommages”. En revanche, “l’aspect négatif c’est qu’on n’a pas amélioré, l’ambition de réduction des émissions de carbone. C’est ça, l’énorme problème. On s’est occupés des conséquences et pas du tout des causes”, reconnaît Laurent Fabius.

19h30 : L’accord signé lors de la à Charm-el-Cheikh (Egypte) prévoit la création d’un “comité de transition”. D’ici fin 2023, celui-ci doit déterminer les contours d’un fonds sur les “pertes et dommages”. Qui seront les contributeurs ? Pour quels montants ? Et avec quels types de financements ? Notre journaliste Mathilde Gracia vous détaille les points qu’il reste à déterminer avant que ce dispositif ne voie le jour.

(MOHAMED ABDEL HAMID / ANADOLU AGENCY / AFP)

19h03 : Il est 19 heures, c’est l’heure de faire un point sur l’actualité plutôt dense de ce dimanche soir :

• En match d’ouverture de cette Coupe du monde très critiquée, le Qatar, pays hôte, a été battu 2-0 par l’Equateur, dans le groupe A.

• Selon l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), la situation est “intenable” à la centrale de Zaporijjia, que la Russie et l’Ukraine s’accusent mutuellement d’avoir bombardée.

• Après une au bilan contrasté, Emmanuel Macron s’est dit favorable à un sommet à Paris, en 2023, pour mettre en place “un nouveau pacte financier” avec les pays vulnérables.

• Un homme de 22 ans a fait au moins cinq morts et 18 blessés la nuit dernière dans une discothèque LGBT à Colorado Springs, aux Etats-Unis.

18h17 : À la COP27, la France et l’Europe ont réaffirmé leur engagement pour le climat. Nous avons besoin d’un nouveau pacte financier avec les pays les plus vulnérables. J’y travaillerai avec nos partenaires en vue d’un sommet à Paris avant la prochaine COP.

18h22 : Un sommet à Paris en 2023 pour mettre en place “un nouveau pacte financier” avec les pays vulnérables : c’est l’ambition d’Emmanuel Macron, qui l’a annoncé cet après-midi sur Twitter. “J’y travaillerai avec nos partenaires en vue d’un sommet à Paris avant la prochaine COP” qui doit se tenir à Dubaï fin 2023, explique le chef de l’Etat.

15h18 : “Il faut faire plus”, estime le Premier ministre britannique, Rishi Sunak, après la conclusion de la COP27. Le nouveau chef du gouvernement “salue les progrèsréalisés mais estime qu’“il n’y a pas de temps pour la complaisance”.

14h04 : Il est l’heure de faire le point sur les infos de ce dimanche :

Les Etats présents en Egypte ont trouvé un accord dans lequel les pays développés s’engagent pour la première fois à la création d’un fonds pour compenser les “pertes et dommages” des pays les plus pauvres et vulnérables. Un texte historique, mais insuffisant aux yeux de nombreux participants, faute de nouveaux engagements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Voici ce qu’il faut en retenir.

A quelques heures de l’ouverture de la Coupe du monde la plus controversée et démesurée de l’histoire, le Ballon d’or, Karim Benzema, a annoncé son forfait avec l’équipe de France : l’attaquant des Bleus s’est blessé à la cuisse hier à l’entrainement. Il ne sera pas remplacé dans le groupe, a annoncé Didier Deschamps.

• La Russie et l’Ukraine s’accusent mutuellement d’être responsables d’explosions qui ont touché la centrale nucléaire de Zaporijjia. Selon l’armée russe, qui occupe le site, aucun pic de radioactivité n’a été observé.

13h48 : 💬 “Le problème de la COP27 est qu’elle débouche sur des engagements, pas sur des interdictions”➡@MathildePanot présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale https://t.co/8aA7rK8SFA

13h47 : Son homologue de La France insoumise Mathilde Panot, sur BFMTV, a regretté que les engagements pris dans le texte final de la COP “ne soient pas des engagements contraignants”.

13h42 : .@oliviermarleix, président du groupe LR à l’Assemblée nationale : “Notre principale contribution à la lutte contre le réchauffement climatique en France, c’est la désindustrialisation.” #QuestionsPol https://t.co/Tb3M9Un6zG

13h43 : La conclusion de cette COP27 est “un peu piteuse”, estime le patron du groupe LR à l’Assemblée Olivier Marleix sur France Inter et franceinfo ce midi. Il estime que l’enjeu principal, pour la France, est la réindustrialisation : “L’essentiel de notre empreinte carbone, ce sont nos importations”, affirme-t-il, y voyant le résultat de contraintes trop importantes.

13h50 : “Quels états éligibles ? Quels états contributeurs ? Quel montant ? Quelle source de financement ? Les Etats-Unis et l’Union Européenne poussent, aussi, pour inclure la Chine, ce qui modifierait l’équilibre géopolitique acté en 2015 par l’accord de Paris c’est à dire la distinction entre pays développés et pays en voie de développement.”

L’annonce de la création de ce fonds censé dédommager les pays les plus vulnérables face aux conséquences du réchauffement climatique “augure de nouvelles batailles”, commente sur franceinfo Clément Sénéchal, représentant de Greenpeace France, qui salue cependant “une avancée historique”.

13h35 : “Une action urgente supplémentaire est nécessaire pour assurer le respect des obligations des pays développés”, estime de son côté le ministre de l’Environnement d’Afrique du Sud, qui ne se contente pas du fonds pour les “pertes et dommages” prévu par l’accord. Son pays est un des principaux pollueurs au monde du fait de sa dépendance au charbon.

13h32 : Le sommet pour le climat de Charm El-Cheikh s’est achevé sur un accord cette nuit, mais la tension n’est pas encore retombée. Le rôle du pays organisateur, l’Egypte, est notamment très commenté. Alden Meyer, expert du centre de réflexion E3G, estime qu’elle “a fait passer ses intérêts nationaux en premier et n’a pas été un médiateur transparent” comme son rôle le supposait pourtant. “La présidence égyptienne a produit un texte qui protège clairement Etats pétroliers et gaziers et industrie des énergies fossiles”, tacle également Laurence Tubiana, architecte de l’accord de Paris en 2015. “Nous sommes justes, impartiaux et transparents”, s’est défendu le ministre des Affaires étrangères egyptien et président de cette COP, Sameh Choukri.

14h04 : Rappelons les infos de ce dimanche :

Les Etats présents en Egypte ont trouvé un accord dans lequel les pays développés s’engagent pour la première fois à la création d’un fonds pour compenser les “pertes et dommages” des pays les plus pauvres et vulnérables. Un texte historique, mais insuffisant aux yeux de nombreux participants, faute de nouveaux engagements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Voici ce qu’il faut en retenir.

A quelques heures de l’ouverture de la Coupe du monde la plus controversée et démesurée de l’histoire, le Ballon d’or, Karim Benzema, a annoncé son forfait avec l’équipe de France : l’attaquant des Bleus s’est blessé à la cuisse hier à l’entrainement. Il ne sera pas remplacé dans le groupe, a annoncé Didier Deschamps.

Le milliardaire Elon Musk, qui en avait fait un de ses chevaux de bataille dans sa volonté de racheter Twitter, a levé la suspension de l’ancien président des Etats-Unis Donald Trump. Ce dernier, candidat à la prochaine présidentielle, assure qu’il veut pour l’instant privilégier un autre réseau (le sien), Truth Social.

La Turquie a annoncé le lancement d’une opération aérienne contre les Kurdes dans le nord de l’Irak et de la Syrie, présentée comme une réponse à un attentat à Istanbul la semaine dernière.

16h49 : “La COP27 devait être la ‘COP africaine’ mais les besoins des Africains se sont heurtés à l’obstruction tout du long. Les ‘pertes et dommages’ dans les pays vulnérables ne peuvent désormais plus être ignorés même si certains pays développés avaient décidé d’ignorer nos souffrances.”

Figure du mouvement des jeunes pour le climat, la militante ougandaise Vanessa Nakate a aussi livré un bilan mitigé de cette COP, mais elle s’est réjouie de l’annonce de la création d’un fonds pour les “pertes et dommages”.

11h56 : Cette COP a affaibli les obligations pour les pays de présenter des engagements nouveaux et plus ambitieux”, a regretté Laurence Tubiana, architecte des accords de Paris de 2015. Le Britannique Alok Sharma, président de la COP26 l’an dernier, a affirmé qu’un point sur les énergies fossiles avait été “édulcoré au dernier moment”.

16h43 : La réaction de Paris est au diapason d’autres acteurs. L’Union européenne se dit “déçue” de l’accord final, qui ne reprend pas sa proposition de s’engager à un pic des émissions mondiales en 2025. “Nous devons drastiquement réduire les émissions maintenant, et c’est une question à laquelle cette COP n’a pas répondu”, a de son côté regretté le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.

16h43 : “Aucune avancée n’a été obtenue sur la nécessité de faire des efforts supplémentaires de réduction des gaz à effet de serre et sur la sortie des énergies fossiles. C’est une vraie déception.”

Pour la France, c’est la déception qui prime après la conclusion de la COP27, selon le communiqué de la ministre de la Transition énergétique, qui représentait la France en Egypte. La création d’un fonds pour compenser les “pertes et dommages” est cependant saluée comme “une avancée forte” qui “répond aux attentes des pays les plus vulnérables”.

13h29 : Nous reviendrons un peu plus tard sur les réactions à la conclusion de cette COP27. En attendant, mon collègue Thomas Baïetto a résumé en détails ce qu’il faut retenir de l’accord final.

(AHMAD GHARABLI / AFP)

09h38 : L’accord final de la COP27 a en revanche déçu de nombreux pays, car il ne fixe aucune nouvelle ambition de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il ne fait aucune nouvelle promesse au sujet de la sortie des énergies fossiles, ne mentionnant pas, notamment, le pétrole et le gaz. L’objectif de limiter le réchauffement à 1,5°C par rapport à l’ère préindustrielle n’est pas abandonné, comme le craignaient certains pays comme la France hier, mais il n’est pas renforcé. Et l’Union européenne, qui plaidait pour un engagement à atteindre un pic des émissions en 2025, n’a pas obtenu gain de cause.

13h29 : Le texte final de la COP27 annonce la création d’un fonds pour compenser les pertes et dommages, mais laisse de nombreuses questions en suspens. Un comité de 14 pays du Sud et 10 du Nord doit concrétiser le projet d’ici à la COP28. Il faut s’assurer que les pays riches contribueront réellement à ce fonds, alors qu’ils n’ont pas toujours tenu leurs engagements financiers précédents, et que le contexte politique national n’y est pas toujours favorable. L’accord laisse ouvert la possibilité que des organisations comme le FMI ou la Banque mondiale mettent la main à la poche. Et ne tranche pas la place de pays comme la Chine : est-elle un pays en développement, comme la classe l’ONU, destiné à bénéficier de ce fonds, ou le premier émetteur de gaz à effet de serre actuel, destiné à l’alimenter ?

09h39 : C’est la première fois qu’un accord international reconnaît la responsabilité des pays les plus développés envers ceux qui sont les plus vulnérables. Et la première fois qu’un fonds est créé pour compenser cette responsabilité. C’est la raison pour laquelle cet accord a été accueilli par des applaudissements cette nuit, et qualifié d’historique par de nombreux participants. C’est “une première étape décisive vers l’objectif de justice climatique”, a ainsi réagi sur Twitter Shehbaz Sharif, le Premier ministre du Pakistan, un des pays qui ont œuvré à mettre cette question au cœur de la COP27, dans une année où il a été frappé par des inondations qui ont fait 1 700 morts et des millions de déplacés.

13h26 : Le point le plus remarqué de cet accord, c’est la décision de “créer un fonds d’intervention en cas de pertes et dommages”. Comme nous vous l’expliquions au début du sommet, cette expression désigne les dommages inévitables que certains pays subissent ou vont subir à cause du dérèglement climatique. De fait, les pays les plus vulnérables sont souvent les plus pauvres, et la logique de ce fonds est qu’il soit alimenté par les pays les plus riches et les plus émetteurs de gaz à effet de serre, aujourd’hui et depuis le début de l’ère industrielle.

09h16 : Comme souvent, la COP a joué les prolongations : alors qu’elle était censée se terminer vendredi, c’est finalement à 5 heures du matin (heure de Paris) qu’un texte final a été adopté, à l’issue d’une journée où les négociations ont failli échouer.

13h05 : Les participants à la COP27 à Charm El-Cheikh (Egypte) ont adopté un accord, qui acte la création d’un fonds d’aide aux pays pauvres les plus affectés par le changement climatique.

13h08 : Commençons par rappeler les informations de ces dernières heures, et elles sont très nombreuses :

Les Etats présents en Egypte ont trouvé un accord dans lequel les pays développés s’engagent pour la première fois à la création d’un fonds pour compenser les “pertes et dommages” des pays les plus pauvres et vulnérables face au changement climatique. Un texte historique, mais insuffisant aux yeux de nombreux participants, faute de nouveaux engagements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

A quelques heures de l’ouverture de la Coupe du monde la plus controversée et démesurée de l’histoire, le Ballon d’or, Karim Benzema, a annoncé son forfait avec l’équipe de France. L’attaquant des Bleus s’est blessé à la cuisse hier à l’entrainement. On ignore pour l’instant si Didier Deschamps appellera un joueur pour le remplacer.

Le milliardaire Elon Musk, qui en avait fait un de ses chevaux de bataille dans sa volonté de racheter Twitter, a levé la suspension de l’ancien président des Etats-Unis Donald Trump. Ce dernier, candidat à la prochaine présidentielle, assure qu’il veut pour l’instant privilégier un autre réseau (le sien), Truth Social.

La Turquie a annoncé le lancement d’une opération aérienne contre les Kurdes dans le nord de l’Irak et de la Syrie, présentée comme une réponse à un attentat à Istanbul la semaine dernière.

Pour vous :


source : Merci a FREEANNOUNCE.FR puor Emmanuel Macron souhaite un sommet en 2023 à Paris pour “un pacte financier” avec les pays vulnérables

#FREEANNOUNCE.FR #FREEANNOUNCE #FR #FI_PARIS
Merci d’avoir lu cet article : Emmanuel Macron souhaite un sommet en 2023 à Paris pour “un pacte financier” avec les pays vulnérables


De la #France à France au monde

Emmanuel Macron souhaite un sommet en 2023 à Paris pour “un pacte financier” avec les pays vulnérables