DIRECT. Guerre en Ukraine : une centrale électrique clé de Kherson détruite par les Russes, selon Kiev

Table des matières

♾️ DIRECT. Guerre en Ukraine : une centrale électrique clé de Kherson détruite par les Russes, selon Kiev

#FREEANNOUNCE | #DIRECT #Guerre #Ukraine #une #centrale #électrique #clé #Kherson #détruite #par #les #Russes #selon #Kiev | #l’actualité

Bienvenue Chez

FREE ANNOUNCE .FR


2022-11-14 23:20:00 DIRECT. Guerre en Ukraine : une centrale électrique clé de Kherson détruite par les Russes, selon Kiev

20:22

Kiev affirme que la Russie a détruit une centrale électrique clé à Kherson avant son retrait

« La centrale énergétique qui fournissait l’électricité pour l’ensemble de la rive droite dans la région de Kherson et une partie importante de la région de Mykolaïv est pratiquement détruite », a écrit le président de l’opérateur national ukrainien Ukrenergo Volodymyr Koudrytsky sur Facebook, ajoutant qu’il s’agissait d’une des « conséquences de la peur impuissante des occupants avant leur fuite ».

« La majeure partie de la région libérée de Kherson est sans électricité depuis le 6 novembre », a poursuivi le responsable. « Nous faisons de notre mieux pour approvisionner les gens en électricité dès que possible », écrit-il encore.

17:50

L’UE a fourni plus de 8 milliards d’euros d’aide militaire à l’Ukraine

Les pays membres de l’Union européenne ont fourni 8,27 milliards d’euros d’aide militaire à Kiev, selon le commissaire européen aux Affaires étrangères Josep Borrell cité par Reuters. Cela représente 45% des aides fournies par les Etats-Unis de leur côté, précise-t-il.

17:32

De nouvelles sanctions américaines contre la Russie

Les Etats-Unis annoncent imposer des sanctions sur 14 citoyens et 28 entités russes, qui, selon le pays, appartiennent à un réseau fournissant des technologies aidant Moscou dans son invasion de l’Ukraine. Parmi les personnes concernées dans la liste, apparaissent le nom de l’oligarque russe Suleiman Kerimov, ainsi qu’une de ses filles, Gulnara Kerimova, qui possède quatre agences immobilières en France. Un ressortissant suisse, Laurin Katz, qui dirige ces agences, est également sanctionné.

Icon sport

« Les Etats-Unis vont continuer de perturber les chaînes d’approvisionnement militaire russe et d’imposer des coûts élevés pour les facilitateurs du président Poutine », a défendu le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken.

17:17

L’acteur Jim Carrey interdit du sol russe

La Russie a annoncé interdire l’entrée sur son territoire à 100 Canadiens, parmi lesquels l’acteur Jim Carrey et plusieurs journalistes, critiques de l’invasion russe. Moscou les accuse d’« implication directe dans la formation d’une politique agressive antirusse ».

 Cette décision a été prise en réponse à « la pratique de la mise en place par le régime du Premier ministre Justin Trudeau des sanctions contre les dirigeants de Russie, ses hommes politiques, ses parlementaires (…), journalistes et personnalités culturelles », explique le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

17:00

Poutine signe un décret permettant l’enrôlement de citoyens étrangers dans son armée

Désormais, les personnes de nationalité étrangère disposant d’un titre de séjour en Russie pourront servir dans l’armée russe, tout comme les apatrides, annonce l’agence russe RIA Novosti. Un autre décret, signé plus tôt, permet par ailleurs aux étrangers servant dans l’armée russe (ainsi qu’à leur famille) d’obtenir la nationalité russe sous une procédure simplifiée

REUTERS/Sputnik/Gavriil Grigorov

16:43

Face à la crise énergétique, la Hongrie crée un ministère dédié

Désormais, il existera en Hongrie un ministère distinct pour répondre « à la hausse des prix provoquée par la guerre en Ukraine et à la politique de sanctions (de l’Union européenne) », annonce le dirigeant nationaliste Viktor Orban. Le sujet était auparavant intégré dans un large portefeuille de la Technologie et de l’Industrie, dirigé par Laszlo Palkovics, qui a préféré quitter son poste.

16:29

Une nouvelle aide canadienne pour l’Ukraine et des sanctions supplémentaires

Le Canada va fournir 500 millions de dollars d’aide supplémentaire à l’Ukraine et va sanctionner une vingtaine de citoyens russes, a annoncé le Premier ministre Justin Trudeau en marge du G20, selon Reuters.

REUTERS/Willy Kurniawan

16:19

La Biélorussie accusée d’être sous occupation russe

L’opposante biélorusse en exil Svetlana Tikhanovskaïa dénonce, auprès de l’AFP, « l’occupation militaire de facto » de son pays par la Russie. Loukachenko ne « contrôle pas la présence des troupes russes », ni le stationnement des équipements militaires de Moscou en Biélorussie, souligne-t-elle.

16:00

Centrale de Zaporijjia : l’AIEA va lancer une nouvelle alerte contre la Russie

Une ébauche d’une nouvelle résolution de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) appelle la Russie à « abandonner ses revendications infondées de propriété de la centrale nucléaire de Zaporijjia, de retirer immédiatement ses forces militaires et son personnel de la centrale, et de cesser toute action contre et sur la centrale, ainsi que dans toute autre centrale nucléaire d’Ukraine ». Il s’agit de la troisième résolution du genre émise par l’autorité dépendante des Nations Unies, précise Reuters, qui a eu accès au texte.

La centrale nucléaire de Zaporijjia tenue par les forces russes.  Andrey BORODULIN / AFP

15:47

La Pologne prend le contrôle des actifs de Gazprom sur le tronçon polonais du gazoduc Yamal-Europe

Varsovie a placé sous tutelle la participation du groupe russe Gazprom dans la société EuRoPol Gaz qui gère le tronçon polonais du gazoduc Yamal, afin « d’assurer la sécurité des infrastructures critiques » du pays, a annoncé le ministère polonais du Développement dans un communiqué. Gazprom contrôlait 48% de cette société, contre 52% pour l’Etat polonais.

15:45

Plus de 100 000 réfugiés ukrainiens ont été accueillis en France en 2022

AFP/Philippe LOPEZ

Ce montant comprend notamment « 309,2 millions d’euros pour l’hébergement, 242,2 millions au titre de l’allocation pour demandeur d’asile et 13,8 millions pour l’accompagnement social ».

15:33

Rishi Sunak veut une condamnation « sans équivoque » de la Russie

Egalement présent au G20, le nouveau Premier ministre britannique veut « utiliser cette opportunité pour condamner sans équivoque la guerre hostile et illégale de la Russie en Ukraine », rapporte le Guardian. « Et je sais que nos autres alliés vont faire de même, car il est juste de souligner ce qui se passe, et de demander des comptes à la Russie », a-t-il ajouté.

Leon Neal/Pool via REUTERS

15:24

Joe Biden salue la reprise de Kherson, mais reste incertain sur l’issue de la guerre

En marge du G20, le président américain a salué la reprise de la ville ukrainienne, soulignant qu’il s’agissait d’une « victoire importante » pour Kiev. « Je pense qu’on va voir les choses ralentir à cause de l’hiver (…) mais je pense que l’issue (du conflit) reste à voir, outre que je suis confiant dans le fait que la Russie ne va pas occuper » l’Ukraine, a ajouté Joe Biden.

REUTERS/Kevin Lamarque

15:18

Un militaire russe « déguisé en civil » a été arrêté par l’armée ukrainienne

« Les agents du service de sécurité ont arrêté un militaire russe dans Kherson libérée. L’homme était déguisé en civil et a tenté de se faire passer pour un local », a indiqué le service de sécurité ukrainien, quelques heures après la visite surprise du président Volodymyr Zelensky. Les craintes que des soldats de Moscou soient toujours présents incognito dans la ville libérée vendredi sont fortes.

15:07

Crise du gaz : Berlin va nationaliser la filiale allemande du russe Gazprom

L’Allemagne va nationaliser la société Sefe, anciennement Gazprom Germania, afin d’éviter la faillite et exclure la Russie du groupe. Il s’agit de garantir la « sécurité d’approvisionnement en gaz » de l’Allemagne, indique le ministère allemand de l’Economie dans un communiqué.

15:04

La Chine se dit « très préoccupée » par la situation en Ukraine

« La Chine a toujours été du côté de la paix et continuera à encourager les pourparlers de paix », a déclaré le dirigeant chinois Xi Jinping après une longue discussion avec le président américain Joe Biden. « Nous soutenons et attendons avec impatience la reprise des pourparlers de paix entre la Russie et l’Ukraine. »

14:44

Macron appelle Xi Jinping à « faire pression » sur la Russie

Le président français va demander mardi à son homologue chinois Xi Jinping de « faire pression » sur la Russie pour qu’elle revienne à la table des négociations dans le conflit en Ukraine. Leur intérêt mutuel « est de faire pression sur la Russie pour qu’elle retourne à la table des négociations et respecte le droit international », explique l’Elysée, qui précise que le chef d’Etat français va également essayer de convaincre le Premier ministre indien Narendra Modi.

Ludovic MARIN/AFP 

14:32

En Turquie, la CIA met en garde la Russie face au risque nucléaire

Des responsables américains et russes mènent des discussions en Turquie, selon le journal russe Kommersant, cité par Reuters. La rencontre, organisée à Ankara, inclut les chefs des renseignements des deux pays, soit William Burns et Sergueï Narychkine.

William Burns « ne discute pas d’une résolution de la guerre en Ukraine », a précisé un porte-parole du conseil national de sécurité américain à CNN. « Il vient transmettre un message sur les conséquences de l’utilisation d’armes de guerre en Russie, et des risques d’escalade sur la stabilité stratégique. Il va également aborder le cas de citoyens américains détenus injustement. »

14:26

Joe Biden et Xi Jinping ont eu une discussion « sincère » sur l’Ukraine, annonce la Maison Blanche

Lors d’un entretien de trois heures sur l’île indonésienne de Bali, le président américain a averti que les Etats-Unis « continueront d’opposer une concurrence vigoureuse » à la Chine mais estimé qu’il fallait « laisser ouverts les canaux de communication », après avoir discuté des sujets de dissensions entre les deux puissances, soit Taïwan, l’économie et l’Ukraine

Les dirigeants américain et chinois ont ajouté être d’accord « sur leur opposition » à tout recours à l’arme nucléaire.

14:07

Sergueï Lavrov « en bonne santé » après des examens avant le G20

Le ministre russe des Affaires étrangères est en bonne santé après avoir subi deux examens médicaux dans un hôpital de Bali, affirme un responsable du ministère de la Santé indonésien. La Russie avait démenti un peu plus tôt, vidéo à l’appui, des informations concernant l’hospitalisation du chef de la diplomatie russe à son arrivée au G20 en Indonésie.

13:54

Un étudiant zambien… prisonnier en Russie et tué au combat en Ukraine

Lemekhani Nathan Nyirenda, 23 ans, purgeait une peine de neuf ans et six mois de prison près de Moscou. Il « est décédé le 22 septembre 2022 en Ukraine », annonce dans un communiqué le ministre des Affaires étrangères de la Zambie, Stanley Kakubo.

13:47

L’Ukraine a payé « un prix élevé » pour reprendre Kherson 

« Le prix de cette guerre est élevé. Des gens ont été blessés, un grand nombre de personnes sont mortes », affirme Volodymyr Zelensky depuis Kherson, soulignant « les combats acharnés » pour reprendre la ville tenue par les Russes pendant huit mois. « Nous allons pas à pas dans tous les territoires temporairement occupés de notre pays. (…) C’est un chemin long et difficile », ajoute-t-il, cité dans un communiqué de la présidence ukrainienne.

AFP

13:37

 L’ONU appelle à maintenir l’accord sur les céréales

L’accord céréalier est « essentiel pour la sécurité alimentaire mondiale », selon le chef de l’ONU, Antonio Guterres. « L’initiative en faveur des céréales de la mer Noire et les efforts visant à garantir que les denrées alimentaires et les engrais russes puissent circuler sur les marchés mondiaux, sont essentiels pour la sécurité alimentaire mondiale », avertit-il lors d’une conférence de presse avant le sommet du G20 sur l’île indonésienne de Bali, appelant à « agir de toute urgence pour éviter la famine et la faim dans un nombre croissant d’endroits dans le monde ».

Antonio Guterres, le 11 novembre 2022. REUTERS/Cindy Liu

13:28

Le Belarus « de facto » sous occupation russe

L’opposante bélarusse en exil Svetlana Tikhanovskaïa dénonce ce lundi « l’occupation militaire de facto » de son pays par la Russie, exhortant l’Union européenne à maintenir la pression sur le régime du dirigeant Alexandre Loukachenko. « Je dois dire que le Belarus est de facto sous occupation militaire », déclare-t-elle après avoir rencontré les ministres des Affaires étrangères de l’UE à Bruxelles.

13:22

La Russie revendique la conquête d’une localité de l’est de l’Ukraine

L’armée russe affirme ce lundi avoir pris Pavlivka, une localité de l’Est Ukrainien, un rare succès revendiqué par Moscou après des semaines de revers et de retraites. « Le 14 novembre, à l’issue de combats acharnés, les soldats russes ont totalement libéré la localité de Pavlivka, dans la république populaire de Donetsk », indique sans plus de précisions le ministère russe de la Défense dans un bref communiqué.

13:10

Macron appellera Poutine après le G20

Le président français continuera à parler à son homologue russe, affirme l’Elysée. Par ailleurs, le président français va insister mardi auprès de son homologue chinois Xi Jinping sur le fait qu’il est aussi dans « l’intérêt » de la Chine de « faire pression » sur la Russie concernant l’Ukraine, déclare la présidence française.

EUTERS

12:56

« Il est impossible de tuer l’Ukraine », affirme Zelensky

Le président ukrainien est en visite surprise à Kherson ce lundi matin. « (La Russie) a montré au monde entier qu’elle peut tuer. Mais nous tous, nos forces armées, notre garde nationale et les services de renseignement ont montré qu’il est impossible de tuer l’Ukraine », se félicite-t-il, cité dans un communiqué de la présidence ukrainienne.

12:55

Pour le chef de l’Otan, les mois à venir « seront difficiles » pour l’Ukraine

« Les mois à venir seront difficiles » pour l’Ukraine, avertit le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg. « Nous ne devons pas commettre l’erreur de sous-estimer la Russie », déclare-t-il lors d’une conférence de presse à La Haye. « L’objectif de Poutine est de laisser l’Ukraine froide et sombre cet hiver », poursuit-il.

12:53

L’administration ukrainienne veut rétablir rapidement l’électricité à Kherson

« Notre tâche principale est de rétablir l’approvisionnement en électricité des villes et villages de la région de Kherson. Toutes les lignes qui alimentaient la zone en lumière ont été détruites », a annoncé sur Telegram Kyrylo Tymochenko, chef de cabinet de Volodymyr Zelensky.

« Les autorités locales travaillent 24h/24 et 7j/7 avec Ukrenergo pour rétablir les réseaux le plus rapidement possible », a-t-il assuré aux habitants.

12:46

Une résolution soumise au Parlement européen pour qualifier la Russie « d’État terroriste »

Réunis en plénière la semaine du 21 novembre à Strasbourg, les députés européens se prononceront sur leur volonté de qualifier ou non la Russie « d’État terroriste ». Inscrite à l’agenda de l’institution, cette résolution sera votée par le Parti populaire européen, groupe de centre droit, a confirmé sa vice-présidente.

12:31

Une nouvelle aide militaire de la part de la Lituanie

De nouvelles armes en provenance de Lituanie ont été fournies à l’Ukraine, annonce ce lundi Arvydas Anušauskas, ministre lituanien de la Défense. L’aide militaire comprend une douzaine de véhicules blindés et des munitions.

12:17

Le drapeau ukrainien à nouveau hissé à Kherson

12:01

La Russie « n’est pas en mesure de poser ses conditions » pour négocier

Impossible de faire droit aux conditions de la Russie pour négocier, selon le porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères, Oleh Nikolenko. « La Russie n’est pas en mesure de dicter ses conditions. Les demandes de l’Ukraine reste inchangée : arrêt immédiat de la guerre, retrait de toutes les troupes russes, rétablissement de l’intégrité territoriale ukrainienne, indemnisation des dommages causés et fourniture de garanties effectives de non-répétition de l’agression. Dans d’autres conditions, il sera impossible de parvenir à une paix durable », a-t-il déclaré sur Facebook.

11:46

À Kherson, les habitants saluent la présence de Volodymyr Zelensky

Le président ukrainien a été largement salué, devant des habitants émus.

REUTERS/Valentyn Ogirenko
REUTERS/Valentyn Ogirenko
REUTERS/Valentyn Ogirenko
REUTERS/Valentyn Ogirenko

11:33

Volodymyr Zelensky pose avec les « héros » de Kherson

Le président ukrainien a publié sur son compte Facebook de nombreuses photos en compagnie des troupes ukrainiennes, avec pour simple commentaire « Nos héros ».

Ukrainian Presidential Press Service/Handout via REUTERS

11:27

Ursula von der Leyen « prête » à plafonner le prix du pétrole russe

La présidente de la Commission européenne a déclaré dans une interview à Bloomberg, en marge du G20, que les 27 étaient « prêts » à plafonner le prix du pétrole russe. Cependant, les discussions sont toujours en cours pour fixer ce prix, a-t-elle précisé.

11:13

Kherson « appartient à la Russie » pour le Kremlin

Pas de commentaire de la part de la Russie sur la visite de Volodymyr Zelensky à Kherson, mais Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, a rappelé la position de Moscou : « Vous savez bien que c’est le territoire de la Fédération de Russie. »

11:08

La Russie dément toute hospitalisation de Sergueï Lavrov

Après des déclarations d’officiels indonésiens annonçant l’hospitalisation du ministre des Affaires étrangères russes, la Russie et l’intéressé lui-même ont démenti dans une vidéo publiée sur Telegram. On y voit Sergueï Lavrov assis en short sur une terrasse, dans laquelle il balaye les rumeurs sur sa santé et conseille aux journalistes occidentaux « d’écrire plus souvent la vérité ».

« C’est du fake du plus haut niveau », a déploré la porte-parole du ministre, Maria Zakharova au sujet des rumeurs.

11:00

Une large avancée des troupes ukrainiennes

Entre le 13 mars et le 13 novembre, l’armée ukrainienne aurait récupéré près de 50 % des territoires conquis par la Russie lors de l’invasion, souligne le journaliste Pierre Breteau. Cela représente environ 4 500 km².

10:50

« Nous n’irons pas jusqu’à Moscou »

En visite surprise à Kherson, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a répondu à une question sur la prochaine destination de ses troupes, non sans ironie : « Pas Moscou… Nous ne sommes pas intéressés par les territoires d’un autre pays », a-t-il déclaré, cité par Reuters.

REUTERS/Valentyn Ogirenko

10:43

Première visite de Zelensky sur place

C’est évidemment la première fois, depuis que l’armée ukrainienne s’est emparée – ce vendredi – de la ville occupée par l’armée russe depuis huit mois, que le président ukrainien s’y rend. Plusieurs photos et vidéos ont été publiés sur Telegram, où l’on peut voir Volodymyr Zelensky échanger avec les soldats et la population.

REUTERS/Valentyn Ogirenko

10:18

Zelensky en visite surprise à Kherson

Selon nos reporters présents dans la ville libérée le 11 novembre, après huit mois d’occupation russe, une foule d’habitants s’est rassemblée et est priée de se tenir à distance du président, accompagné d’un dispositif de sécurité important. « Je suis heureux que nous soyons à Kherson », a notamment déclaré le président ukrainien. Et de promettre : « Nous avançons, nous sommes prêts pour la paix dans notre pays. »

10:09

Plus de 60 obus tirés sur Nikopol

Selon le chef de la région ukrainienne de Dnipropetrovsk, plus de 60 obus ont été tirés la nuit dernière sur la ville de Nikopol. 45 000 familles se retrouvent sans eau, indique-t-il sur Télégram.

09:53

L’absence de Poutine au G20, symbole d’une « impasse » sur l’Ukraine

« Lors d’un sommet, il faut avoir des entretiens et se faire photographier. Là, avec qui allait-il parler et se faire prendre en photo ? », s’interroge le politologue russe Alexeï Malachenko, « pas surpris » de cette décision du président russe de ne pas se rendre au G20 de Brisbane. « On ne peut pas être dans un business as usual (les affaires continuent, comme si de rien n’était). Des chefs d’État qui se rassemblent dans un même lieu doivent in fine avancer un message de paix », indique de son côté l’Elysée au Parisien.

AFP

09:24

Vladimir Poutine « ne reconnaîtra pas » la défaite à Kherson

C’est ce qu’estime, sur RMC et BFMTV, le général Jean-Paul Paloméros, ancien commandant suprême de l’OTAN. Vladimir Poutine « essaierai de saisir une autre opportunité pour rebondir de manière différente », estime-t-il après la reprise de la ville de Kherson par l’armée ukrainienne.

09:04

 Des détails concernant le raid sur Sébastopol

08:39

« Redoubler d’efforts » pour que les Ukrainiens puissent « passer l’hiver »

« Nous devons continuer l’effort de soutien à l’Ukraine (…) par des livraisons de matériel d’artillerie et de systèmes défensifs », affirme Emmanuel Macron sur France Inter. « Nous devons redoubler d’efforts » pour que les Ukrainiens puissent « passer l’hiver »mais, « en parallèle, il faut engager l’effort diplomatique pour essayer de remettre tout le monde autour de la table », poursuit le chef de l’Etat.

08:04

L’hiver et ses nombreux « défis »

Températures maximales proches de 0 °C, 9 heures de lumière par jour uniquement, capacités de vision nocturne limitées, risque accru de pluie, de neige et de vents forts… Le renseignement britannique liste les nombreux « défis » posés aux armées ukrainienne et russe cet hiver.

07:42

Faut-il inciter Kiev à négocier à Moscou ?

De hauts responsables américains poussent l’Ukraine à l’envisager au cas où l’hiver ralentirait sa progression militaire sur le terrain, d’après le Wall Street Journal.

07:18

La prise de Kherson, un « gros coup » porté à la Russie

« Si on regarde depuis avril, l’armée ukrainienne a libéré plus de 70 000 km². C’est deux fois la superficie de la Belgique. Kherson étant la seule capitale régionale conquise par l’armée russe, cette perte est un gros coup », analyse sur France Info Edouard Jolly, chercheur en théorie des conflits armés.

Pour vous :


source : Merci a FREEANNOUNCE.FR puor DIRECT. Guerre en Ukraine : une centrale électrique clé de Kherson détruite par les Russes, selon Kiev

#FREEANNOUNCE.FR #FREEANNOUNCE #FR #FI_PARIS
Merci d’avoir lu cet article : DIRECT. Guerre en Ukraine : une centrale électrique clé de Kherson détruite par les Russes, selon Kiev


De la #France à France au monde

DIRECT. Guerre en Ukraine : une centrale électrique clé de Kherson détruite par les Russes, selon Kiev